Nous terminons notre séjour sur le lac de Côme dans la ville éponyme. Côme (83000 habitants) est une ville très urbanisée dans sa périphérie mais son coeur a beaucoup de cachet.

La vieille ville, tournée vers le lac est très bien délimitée par le tracé d'anciennes murailles.

La ville vaut le détour mais elle n'a pas le charme romantique des villages autour du lac.

Côme

Après avoir parcouru longuement le marché, nous pénétrons dans la vieille ville.

Je me retourne pour avoir du recul et vous montrer la tour sous laquelle nous sommes entrés (Torre della porta Vittoria) et la muraille.

De nombreuses demeures anciennes jalonnent la rue centrale.

Côme

Les façades des maisons ont un style que j'aime beaucoup. C'est très harmonieux, très italien.

Côme

Nous arrivons à l'église San Fedele. Elle est dédiée à Saint Fidèle de Côme. Elle fut construite sur les lieux d'une première église chrétienne du 7ème siècle. Son clocher a été reconstruit en 1904.

Côme

Sur la place Saint Fidèle (piazza San Fedele), nous découvrons une superbe maison à encorbellement du 16ème siècle.

Côme
Côme

L'endroit nous semble propice pour faire un pause avec notre désormais traditionnel Spritz ;-)

Côme

Après nous être désaltérés, nous partons découvrir le duomo de Côme. C'est un pur chef d'oeuvre de l'art lombard. Il fut construit entre le 14ème siècle et le 18ème siècle dans le style Renaissance. Le portail est typique de ce style Renaissance.

Côme
Côme

De nombreuses statues ont trouvé leur place dans des niches.

Côme
Côme

De petites statues nous intriguent. Dans leur niche, Pline le jeune et Pline l'Ancien, 2 enfants du pays encadrent l'entrée. Ces 2 beaux éphèbes provoquèrent bien des remous et ont suscité bien des fantasmes.

Côme
Côme

Nous quittons cette partie de la vieille ville pour aller découvrir un style architectural que je ne connais pas et qui tranche littéralement avec ses anciens édifices. Nous filons découvrir l'architecture rationaliste. Elle est étroitement liée aux constructions mussoliniennes fascistes. Ce style d'architecture est proche du fonctionnalisme et du futurisme (20ème siècle).

Dans les années 30, Come a servi de terrain d'expérimentation pour les architectes adeptes de ce style.

Premier édifice de ce style : le monument aux Morts de la guerre, dessiné par Antonio S.Elia

Côme

Giuseppe Terragni est l'un des architectes les plus connus de ce style qui prône une construction sans fioritures, libérée de tout passé académique. Il signe le Novocomum (1928-1929) qui est l'un des exemples les plus significatifs avec l'utilisation du béton armé, les nombreuses et vastes surfaces vitrées. Ce bâtiment est très très fortement inspiré du constructivisme soviétique.

Jugez-en ! Voici le club des travailleurs de Zuev en Union Soviétique en 1927

Côme

et le Novocomum de Côme. Ils se ressemblent étrangement et datent de la même année

Côme

Nous arrivons ensuite au Stadio Sinigaglia, construit également en 1927 par la volonté expresse de Mussolini et toujours de style rationaliste.

Côme
Côme

Nous avons fini notre petit tour et nous voulons encore monter sur les collines qui entourent Côme.

Nous sommes très rapidement en pleine montagne et découvrons une flore de saison : des narcisses et des orchidées sauvages.

Côme
Côme

Nous nous promenons et jetons un dernier regard sur l'horizon. La vue est superbe.

Côme
Côme

Il est temps de reprendre la route pour Tremezzo et de refaire les valises.

Nous repartons le lendemain

Mais nous ne pensions pas qu'un accident dans le tunnel du Gothard nous retarderait : nous avons été bloqués, à l'arrêt, durant plus de 2h30 !

Côme
Tag(s) : #Italie, #Europe