Allez, c'est avec un pincement au coeur qu'il nous faut quitter cet endroit idyllique ! J'avoue que j'y aurais bien passé toutes mes vacances pour randonner et découvrir des endroits sauvages.

 

Nous allons débuter notre descente vers le Sud.

 

Nous allons relier les îles Lofoten (point A) à Namsos (point H) en 3 étapes. Nous avons fait étape le premier soir à Jektvik, le second à Sandnessjøen et le troisième à Namsos.

Même si les distances sont assez courtes, il ne faut jamais perdre de vue en Norvège, je le redis, que les vistesses sont limitées souvent à 60 ou 80 km/h, il y a beaucoup de ferries à prendre avec des temps d'attente assez variables (de 10 à 1h30 le dimanche !) et que l'on s'arrête assez souvent pour regarder les paysages. Il ne faut pas prévoir de longues étapes !

 

Nous attendions beaucoup de cette portion de voyage tant cette route touristique offre des paysages à couper le souffle. Hélas, la météo n'a pas été avec nous et le plafond était si bas que nous n'avons pas pu savourer ce que la nature pouvait nous offrir. Cela fait partie du jeu et hélas ou tant mieux, nous ne pouvons pas planifier la météo.

Sincèrement, si ma déception était assez importante lorsque nous y étions, avec du recul je me disons que cela n'a tout de même pas gâché notre voyage. On ne peut pas être à 100 % sur tout !

En route pour la route 17, cette splendide route côtière !

 

Norvège trip : la route côtière 17

Nous quittons les îles Lofoten par Moskenes, là où nous avions débarqué 5 jours plus tôt. Après une traversée de 3 heures, nous débarquons à Bodø et nous empruntons la  route 17 que nous suivrons pendant plus de 3 jours.

 

 

Norvège trip : la route côtière 17

Nous passons à proximité du Saltstraumen mais pour l'observer il nous faudrait attendre plus de 2 heures. Cela nous retarderait beaucoup trop. Ce phénomème naturel, c'est un peu comme nos marées, c'est d'ailleurs un phénomène lié aux marées. Il s'observe plusieurs fois par jour (Voici les horaires par journée). A cet endroit, avec le phénomème des marées, de grandes masses d'eau circulent et créent des courants de marées parmi les plus puissants au monde et des tourbillons qui peuvent atteindre 10 mètres de diamètre et 5 mètres de profondeur. Autant dire que les bateaux ne s'en approchent pas !

 

 

 

 

Norvège trip : la route côtière 17

Nous poursuivons notre route et parfois, nous apercevons tout de même de belles images.

Norvège trip : la route côtière 17

Nous passons à proximité de l'église de Gildestål ou plutôt des églises de Gildestål . Nous décidons de faire un petit détour. Celle-ci est la plus récente, construite en bois. Nous n'avons pas pu la visiter car contrairement à la Suède où toutes les églises étaient accessibles et ouvertes, nous avons remarqué qu'en Norvège c'était loin d'être le cas.

Norvège trip : la route côtière 17

La seconde, juste à côté est toute mimi dans son écrin de verdure. Elle date des années 1100. Bien qu'elle soit ouverte, nous ne la visiterons pas. L'entrée est hors de prix 80 NOK par personne (environ 8,8 €) ! C'est le prix d'entrée d'une cathédrale en Norvège !

Norvège trip : la route côtière 17

Le ciel est si bas que nous roulons sans prendre de photo. Après être passés dans un tunnel étroit et sombre, long de 7,6 km, nous arrivons à proximité d'une des attractions phare de la  journée. Mais pourrons-nous seulement la voir ?

Il s'agit du glacier de Sartisen (le second plus grand du pays) ou plutôt l'un de ses bras, le Engebreen. Ce glacier qui déboule de 1500 mètres d'altitude, descend face à la route, à 20 mètres au dessus de la mer. Cela en fait le glacier le plus bas d'Europe continentale. Dans les années 60, sa "langue" tombait dans le lac. A présent, elle s'arrête dans les rochers.

 

Malgré le temps, nous avons la chance de l'observer avec ses beaux reflets bleutés. Il est possible de s'en approcher en bateau mais avec cette météo, cela n'apas beaucoup d'intérêt. Sans compter le budget à y consacrer : 170 NOK (environ 18,50 €)  par personne contrairement au 120 NOK (environ 13,10 €) annoncés dans nos 2 guides. L'inflation semble très importante sur certains sites touristiques ;-)

Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17

Nous arrivons en fin de journée à proximité de Jektvik où nous avons loué un mobil home, première expérience dans ce type de logement. Nous sommes 2 et nous avons 3 chambres rien que pour nous, le wifi, une excellente literie comme partout en Norvège,pas besoin de climatisation avec cette météo et la possibilité de se faire à manger. C'est une bonne étape.

Norvège trip : la route côtière 17

Le lendemain, nous parvenons à profiter de quelques mini embellies. Ne soyons pas trop gourmands ;-)

Norvège trip : la route côtière 17

Nous prenons pas mal de ferries et c'est toujours le même rituel : on attend généralement peu, on embarque rapidement et les traversées, toujours très courtes, nous amènent sur l'autre rive.

 

Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17

Mais ce jour, nous faisons une traversée un peu plus longue et plus remarquable puisque nous passons à nouveau, mais dans l'autre sens, le cercle polaire matérialisé par cette belle et harmonieuse sculpture en fer.

Nous repassons sous le cercle polaire avec un petit pincement. C'est vrai que cela fait quand même bizarre d'avoir vécu au dessus du cercle polaire avec ces nuits qui n'en sont pas à cette période de l'année. C'est une belle expérience et vraiment, nous ne le regrettons absolument pas.

Norvège trip : la route côtière 17

Le temps est un peu moins gris que la veille. Le vert et le bleu norvégien semblent nous offrir à nouveau leurs contrastes qui nous émerveillent.

 

Norvège trip : la route côtière 17

Nous longeons la côte du Helgeland. Elle est basse, très découpée et bordée d'innombrables iles, 14000 îles !

Nous faisons un arrêt à proximité du chapelet des îles Kleivhalsen.

Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17

"Tiens, mais on a vu cette photo sur le blog de Marielle !"

Nous remarquons, comme Marielle, la jolie effilade de maisons qui bordent la route.

Norvège trip : la route côtière 17

Une des raisons pour lesquelles on ne roule pas vite en Norvège, c'est bien sûr parce que nos amis les moutons peuvent faire ce qu'ils veulent. Ils ne vivent pas dans des espaces cloturés et la route leur appartient autant qu'à nous. Nous en verrons partout, du nord au sud de la Norvège et à chaque fois, ils nous ont fait sourire, tantôt entrain de passer tranquillement sur la route, tantôt entrain de faire une pause allongés sur le bitume.....

Norvège trip : la route côtière 17

Nous trouvons un joli point de vue où une table de pique nique nous attend.

Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17

Nous reprenons la route.

Attention, nous sommes observés !

Norvège trip : la route côtière 17

Plus loin, un courlis se promène dans le pré.

Norvège trip : la route côtière 17

A défaut d'élan, un beau chevreuil joue à cache cache dans les hautes herbes.

Norvège trip : la route côtière 17

Je suis intriguée par la façon dont les agriculteurs norvégiens font sécher leur foin. Cela me fait penser à ces pratiques anciennes, beaucoup plus esthétiques que chez nous où on laisse  l'herbe coupée au sol.

Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17

A proximité de Tjøtta, au nord de Brønnøysund, nous faisons une halte au musée consacré à Peter Dass (1647-1707), un poète de l'époque baroque qui fut également pasteur.

Le site sur lequel l'église, le presbytère et d'autres bâtiments sont implantés, mérite le détour.

L'église du 12ème siècle est entourée d'un beau cimetière ouvert.

Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17

Une jeune fille en habits d'époque nous accueille à l'entrée du presbytère.

Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17

Nous entrons dans ce presbytère du 18ème siècle où vécu le pasteur poète.

Norvège trip : la route côtière 17

Nous allons ensuite visiter l'église.

Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17

Puis nous nous dirigeons sur une butte proche de la mer pour admirer le point de vue

Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17

Je revois avec plaisir des lys martagon que j'avais déjà aperçus à Å, dans les Lofoten.

Norvège trip : la route côtière 17

Nous reprenons la route et remontons quelques kilomètres au nord pour rejoindre notre hôtel à Sandnessjøen.

 

Le lendemain, la météo se remet doucement au (presque) beau. Ce n'est pas encore le grand beau, mais on ne va pas faire les difficiles.

Nous partons vers Namsos notre étape du soir. Nous avons 3 ferries à prendre. Autant dire que la route sera longue et bien que l'étape apparaisse petite avec ces 276 km, le temps donné est de plus de 5 heures de route !

Dès les premiers kilomètres, nous avons déjà envie de nous arrêter à chaque parking pour admirer les paysages.

Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17
Norvège trip : la route côtière 17

Allez, un ferry pour la route !

Norvège trip : la route côtière 17

A 15 km au sud de Brønnesund, nous avons programmé de nous dégourdir les jambes. Cela fait du bien avec ces étapes routières.

Nous nous garons sur le parking au pied du chapeau troué (le rocher de Torghatten). Ce rocher percé de part en part mérite la visite. Après 15 minutes de montée sans difficulté particulière, nous arrivons devant ce trou percé de 160 mètres de long et 75 mètres de haut et 27 mètres de large.

 

 

Norvège trip : la route côtière 17

La légende raconte qu'une nuit, Hestmannen, le fils d'un roi puissant pourchassait une jeune fille qu'il avait regardé se baigner nue. Sentant qu'elle lui échappait, il envoya une flèche dans sa direction. Mais le roi qui passait par là, lança son chapeau sur la trajectoire de la flèche et sauva la jeune fille. La flèche perça le chapeau, le soleil se leva et tout fut pétrifié.

Norvège trip : la route côtière 17

Une fois en haut, et après avoir traversé le trou béant, une vue superbe s'offre à nous.

Norvège trip : la route côtière 17

Nous faisons demi tour et nous remontons par les escaliers de bois  qui nous ont permis de descendre et de traverser en toute sécurité le trou béant. Nous regagnons notre voiture.

Norvège trip : la route côtière 17

Nous filons ensuite vers Namsos où nous dormirons.

Et le lendemain, nous prendrons la route pour Trondheim, 3ème ville du pays. Une belle découverte!

Tag(s) : #Norvège, #Scandinavie, #Europe