Nous avons profité des journées du Patrimoine en septembre pour visiter un endroit actuellement fermé au public : les Salines royales de Dieuze. 

Pour qui s'attend actuellement à voir des bâtiments aussi beaux qu'à Salins les Bains, la déception risque d'être perceptible. Mais l'histoire est belle et elle est d'chez nous !!

 

 

Impossible, en habitant le Saulnois de ne pas évoquer les anciennes salines royales de Dieuze. En effet, le pays du Saulnois tire son nom du sel, comme beaucoup d'autres  communes de ce secteur : Chateau Salins, Marsal....

D'ailleurs les premières traces d'exploitation du sel dans la vallée de la Seille datent du Haut âge du Bronze c'est à dire entre le 5ème et 8ème avant notre ère ! A l'époque la technique du briquetage était utilisée et consistait à fabriquer des godets ou "augets" en argile puis les disposer sur une sorte d'échafaudage, également en poterie, sous lequel était entretenu un feu. Les godets étaient remplis d'eau, celle-ci s'évaporait et il ne restait plus qu'une galette de sel qui adhérait au godet. Il fallait donc casser celui-ci, ce qui explique les montagnes de débris de poterie retrouvées dans la vallée de la Seille. Le volume de pots cassés est évalué à quelques trois millions de mètres cubes sur une dizaine de kilomètres !

 

Plan des chemins anciens: voies et ruines romaines

 

Dieuze.jpg

Les salines de Dieuze sont vraisemblablement les plus anciennes salines de Lorraine. Découvertes en 803 après JC (3 ans après le sacre de Charlemagne), elles vont faire prospérer la ville et la région durant des siècles.

 

V_DIEUZE.gif

 

 

La saline royale, comme à Salins les Bains, était fortifiée. C'était aussi une ville dans la ville. Voici la porte principale.

 

Dieuze--22-.JPG

 

 

Voilà le manège où les chevaux faisaient tourner un système pour remonter la saumure

Dieuze--10-.JPG

 

P1130299.JPG

 

 

La maison du Directeur des Salines (il abritera un restaurant en 2014)

 

Dieuze--11-.JPG

 

Du sel gemme

Dieuze--6-.JPG

 

 

 

Dieuze--7-.JPG

 

 

Un puit de saumure

Dieuze--9-.JPG

 

Comme à Salins les Bains, il y avait des poêles pour faire évaporer l'eau de la saumure et obtenir le sel mais il n'est plus possible d'en voir à Dieuze. Le nombre de poêles en service était de  6 en 1720, puis 37 en 1779 et 48 en 1789. Le chauffage des poêles etait assuré par le "bois du sel" provenant des forêts enserrant l'étang de Lindre et l'agglomération de Dieuze.

 

Le bâtiment de la Délivrance, endroit où était stoké le sel, avant que les "gabelous" ne délivre la délivrance, pour acheminer le sel.

Le bâtiment est en pleine réhabilitation et abritera une salle des fêtes et un espace muséographique.

Dieuze--19-.JPG

 

 

Le logement des "gabelous" ces "douaniers du sel.

Dieuze-1--17-.jpg

 

Un saumoduc construit en 1746 reliait Dieuze à Moyenvic et acheminait la saumure, selon le même principe qu'entre Salins les Bains et Arc et Senans.

 

Il ne reste plus grand chose des Salines, ces dernières furent sévèrement touchées, comme beaucoup de bâtiments dans la région, par des bombardements américains lors de la seconde guerre mondiale (ben oui, Dieuze était en Moselle, donc en Allemagne :-((( ).

 

La saline a employé jusqu'à 700 personnes. Les salines ont définitivement fermé en 1973.

 

A suivre après l'ouverture de l'espace muséographique.

 

Tag(s) : #Moselle