Nous sommes toujours en Lituanie et nous quittons les grandes villes pour le plus bel espace naturel du pays : le delta du Niénem et l'isthme de Courlande.

C'est une étape sauvage que nous attendions avec beaucoup d'impatience. Cet espace naturel et protégé est sans conteste le plus joli endroit de Lituanie.

 

Nous décidons de partir en faisant un crochet par le Nord pour rejoindre la colline des croix près de Siaulaï. L'étape de 416 km nous permettra de faire le chemin tranquillement, sur la journée, en nous arrêtant pour  visiter de jolis villages situés dans la campagne.

 

Nous nous arrêtons à Rozalimas, ce joli village jaune. Situé en pleine forêt, son côté bucolique me charme. L'église de 1771 est en bois, jaune évidemment.

 

 

 

P1190237.JPG

 

P1190239.JPG

 

P1190240.JPG

 

P1190238.JPG

 

 

Je ferai bien une résidence secondaire de cette maison toute mimi

P1190243.JPG

 

P1190245.JPG

 

P1190241.JPG

 

Nous reprenons la route. Un ancien moulin, en peu en ruine, trône sur le bord de la route

 

P1190247.JPG

 

 

Nous voyons énormément de cigognes. La Lituanie est le pays européen où il y en a le plus !

P1190252.JPG

 

 

 

Les maisons de bois sont très présentes en campagne

P1190253.JPG

 

 

et les boîtes aux lettres d'un autre temps ;-)

P1190254.JPG

 

Nous arrivons à la colline des Croix, cet endroit fortement chargé en symboles religieux, de foi mais surtout de résistance à l'occupation soviétique.

Plus de 100 000 croix sont plantées là !!!

L'histoire dit qu'il y avait peut-être jadis un château sur ce tertre ou qu'il s'agissait d'un site païen. Les Lituaniens élevaient des symboles scuptés  dans du bois de chêne comme offrandes aux dieux, bien avant  d'être chrétiens. C'est la raison pour laquelle, l'Unesco protège  cette tradition très ancienne.

Sur cette colline précisément, les croix seraient apparues dès 1831 suite aux répressions tsaristes. Avant la Première Guerre mondiale, s'y trouvaient 200 croix, 400 en 1923, 2000 en 1960... Ce site devient vite le signe de la résistance et une colline sainte. A cause de ce statut, les soviétiques rasent la butte à de multiples reprises (le 5 avril 1961, en 1973, 1974 et 1975) et en interdisent l'accès. A chaque reprise, les croix sont à nouveau plantées. A l'indépendance, en 1991, plus de 40 000 croix pointent vers le ciel.

 

 

P1190260.JPG

 

P1190262.JPG

 

P1190267.JPG

 

P1190270.JPG

 

P1190269.JPG

 

Le 7 septembre 1993, le pape Jean Paul II vient sur le site. A sa demande, un monastère franciscain est construit à quelques mètres de la colline.

 

P1190272.JPG

 

 

  Nous pénétrons à l'intérieur. Assis, notre regard porte vers l'autel et la perspective vers la colline. C'est impressionnant !

P1190277.JPG

 

 

 

Nous reprenons la route vers l'Ouest et la Baltique.

Nous faisons une halte pour visiter cette église qui n'est pas dans nos guides à Sveksna.

P1190290.JPG

 

 

 

La modernité des villes n'est pas toujours arrivée dans les campagnes, souvent plus pauvres.

P1190294.JPG

 

 

Nous arrivons au terme de notre étape, à Sturmaï dans le delta du Niémen, fermé à l'Ouest par l'isthme de Courlande.

Nous avons réservé une chambre dans un hôtel atypique que j'avais repéré sur un blog de voyage.

P1200562.JPG

 

Car pour parler hébergement, si vous ne circulez pas en camping-car, l'offre est assez restreinte. Il y a peu de B and B. Certes les grandes chaînes sont présentes dans les grandes villes mais nous voulions des habitats plus "locaux".

 

 

 

Nous arrivons en fin de journée à l'hôtel Sturmu Svyturys (traduire, le phare de Sturmaï). Le concept est très sympa : on déguste les produits de la pêche du jour. On entend les pêcheurs partir le matin !

 

 

 

P1190315.JPG

 

P1190314.JPG

 

 

La partie hôtelière est sur l'arrière du bâtiment principal

20140730_181833.jpg

 

Nous prenons possession de notre chambre. Son prix est très bon marché pour les pays baltes (environ 70 euros. Je dis euros car bien que la Lituanie ne soit pas encore passée à l'euro, c'est prévu le 1er janvier 2015, les propritéaires acceptent le paiement en euros)

La propriétaire nous prévient qu'il y a énormément de moustiques et qu'il faut dormir la fenêtre fermée. Mais la Simone est prévoyante car elle n'aime pas dormir avec les fenêtres fermées !!!  Elle est venue avec 2 diffuseurs et repartira, après 3 nuits, sans aucune piqûre.

Ceci dit, je peux vous dire que le soir, lorsque nous remontions dans notre chambre, il y avait des milliers de moustiques sur les murs du couloir.

 

 

P1190296.JPG

 

Nous partons découvrir les lieux, le restaurant, sa terrasse. Il fait beau et chaud, tous les convives en profitent.

 

P1190300.JPG

 

La salle de restaurant est très bien aménagée, dans l'ambiance du delta.

Il n'y paraît pas mais l'adresse est courue et il convient de réserver pour s'y restaurer.

 

20140731_094503.jpg

 

 

 

Chaque soir, nous choissons le poisson que nous allons déguster, poisson issu de la pêche du jour. Tantôt ce sera du sandre, tantôt du brochet. 

20140731_195940.jpg

 

Le poisson est pesé car on le paie au poids.

 

20140731_094531.jpg

 

 

Puis cuit au feu de bois

20140731_200027.jpg

 

 

 

20140801_201002.jpg

 

 

Découpé devant vous (là un sandre)...

Juste une tuerie !!!

20140730_204020.jpg

 

Nous avons dégusté du carpaccio de sandre

 

20140801_195716.jpg

 

du brochet en darnes

 

20140801_201733.jpg

 

 

Après le repas, un petit tour pour contempler les tas de bois lituaniens. Un vrai jeu de patience !!! Mais le côté esthétique est incontestable.

P1190302.JPG

 

 

L'endroit est romantique. Assis à la terrasse du restaurant, nous regardons le soleil se coucher sur le delta.

P1190310.JPG

 

20140731_213343.jpg

 

 

P1190307.JPG

 

 

C'est magique !!!!

20140801_213300.jpg

Tag(s) : #Lituan, #Pays baltes, #Europe