Après l'Art Nouveau à Riga, je vous propose de découvrir le côté plus traditionnel de cette ville et plus particulièrement la vieille ville.

Mais auparavant un peu d'histoire : Riga est, au 13ème siècle, une puissance économique membre de la ligue hanséatique. En 1710, elle devient russe. Après avoir été occupée durant la Première guerre mondiale par l'armée rouge, Riga  devient la capitale de la Lettonie indépendante en 1919. Durant la seconde guerre mondiale. Riga se trouve ensuite balancée entre " la peste et le choléra".  En juin 1940, Les Russes profitent du pacte signé entre l'Allemagne et la Russie (pacte Ribbentrop-Molotov) pour attaquer la Lettonie. De nombreux lettons sont déportés. Les Allemands occupent la ville puis les Russes la "libèrent". Ce sera le temps des purges et des déportations !

Depuis la nouvelle indépendance, en 1991, Riga se réapproprie sa ville pour retrouver son éclat d'antan.

 

Allez,  maintenant, en route pour la vieille ville.

 

 

Nous passons devant la cathédrale de la Nativité, cathédrale russe orthodoxe. Elle a été construite entre 1876 et 1884.

Elle est coiffée de 5 superbes clochers à bulbe. Durant l'époque soviétique, elle a été transformée en planétarium. Elle a retrouvé sa vocation initiale de lieu de culte depuis l'Indépendance en 1991.

 

P1190573.JPG

 

 

Les femmes se coiffent d'un foulard pour venir prier

P1190574.JPG

 

 

Nous arrivons sur theatra iela, à l'ambassade d'Italie. En voilà des costauds !

P1190584.JPG

 

P1190585.JPG

 

 

La cathédrale de Riga, en briques se dresse face à nous.

P1190594.JPG

 

P1190596.JPG

 

 

Nous découvrons une jolie maison en angle

P1190595.JPG

 

 

Nous voilà devant l'un des bâtiments les plus connus de Riga : la maison des têtes noires. Rasée en 1940, cette maison fut reconstruite après l'Indépendance de 1991.

Le bâtiment de 1334 est de style Renaissance. Elle abritait la Grande Guilde et fut louée en 1477 par la confrérie des têtes noires qui devait son nom à son saint patron, Maurice, représenté avec une tête de maure.

P1190628.JPG

 

P1190644.JPG

 

 

J'aime beaucoup cette église. Elle est atypique. Il s'agit de l'église Saint Pierre.

Cette église luthérienne se dégage dans le ciel de Riga. Elle fut elle aussi reconstruite après les bombardements de la seconde guerre mondiale. Sa flèche s'élève à 123,25 mètres de haut

P1190639.JPG

P1190645.JPG

P1190646.JPG

 

 

Voici l'un des vestiges bien visible de l'époque soviétique : le monument des fusillés ou des tirailleurs lettons. Erigé en 1971 par les autorités soviétiques, il est assez controversé.

P1190638.JPG

 

 

Après avoir visité le musée des occupations que je vous recommande vivement pour comprendre l'Histoire chaotique récente de la Lettonie (classeurs en français à l'entrée, gratuit), nous repartons déambuler dans les ruelles de Riga.

P1190622.JPG

 

 

Voici une maison hanséatique. Comme toutes les maisons de type hanséatique, elle est reconnaissable par son pignon. On voit bien qu'elle servait de lieu de commerce, d'habitation et de stockage.

P1190647.JPG

 

P1190650.JPG

 

 

Dès que l'on s'éloigne, un peu, des places touristiques, nous pouvons profiter des ruelles bien tranquilles.

P1190649.JPG

 

P1190651.JPG

 

 

Nous arrrivons devant l'un des bijoux architecturaux : les Trois Frères.

Ces 3 maisons rappellent aussi le passé hanséatique de la ville lorsque les marchands y prospéraient.

 

Elles illustrent la diversité des styles architecturaux de Riga.

La maison de droite date du 15ème siècle. Celle du milieu construite au 17ème siècle, témoigne d'une époque où les impôts fonciers étaient calculés en fonction de la taille des fenêtres. les fenêtres supérieures sont minuscules.

Et la maison la plus à gauche est la plus récente. Elle date du 18ème siècle.

P1190685.JPG

 

P1190686.JPG

 

 

La vieille ville se découvre en empruntant de petits passages

P1190652.JPG

 

P1190653.JPG

 

P1190654.JPG

 

 

Voici le quartier des guildes, la petite guilde et la grande guilde, deux bâtiments néoclassiques.

La grande guilde était réservée aux marchands.

 

P1190655.JPG

 

 

Juste à côté, sur la place des Lives, un superbe bâtiment Art Nouveau. . Il s'agit de la fameuse maison des chats.

Construite en 1903, son propriétaire a souhaité montrer son mépris pour les membres de la grande guilde qui avaient refusé de l'admettre parmi eux. Il a demandé à ce que la tour soit coiffée d'un chat, son postérieur tourné vers la grande guilde. Scandalisés, les membres de la guilde, après une âpre bataille juridique, obtinrent que le chat soit tourné dans l'autre sens.

P1190656.JPG

 

P1190659.JPG

 

P1190660.JPG

 

P1190658.JPG

 

 

Nous voici près du seul vestige des remparts de la ville. Ils ont été détruits au 19ème siècle. Cette rue Torna est bordée par les casernes Jacob construites au 16ème siècle.

P1190675.JPG

 

 

  Voici Troksnu iela, la rue la plus étroite de Riga.

P1190677.JPG

 

P1190679.JPG

 

P1190680.JPG

 

 

Nous arrivons près du Parlement. Dans la pelouse, ce monument commémore un fait récent et important qui montre que l'Indépendance ne s'est pas faite dans la douceur. En août 1991, lorsque fut proclamée la seconde Indépendance de la Lettonie, les chars et les soldats soviétiques ont mis la vieille ville en état de siège. Les troupes attaquèrent le ministère de l'Intérieur et des barricades furent érigées par les manifestants pour défendre l'Assemblée élue.

Ce monument célèbre ces barricades. L'Indépendance fut sauvée !!!

P1190681.JPG

 

 

Nous filons au sud de la ville pour découvrir le marché central. Il est immense ! Il est abrité dans d'anciens hangars à zeppelin.

P1190664.JPG

 

P1190667.JPG

 

 

On y trouve de tout...Là, une des spécialités, le poisson fumé et séché.

P1190669.JPG

 

Nous terminons notre visite par ce bâtiment soviétique : l'académie des sciences.

Un beau vestige stalinien !!!!

P1190672.JPG

 

Voilà, c'est fini pour la découverte de notre seconde capitale balte. J'espère que cette capitale assez méconnue vous a plu.
Nous allons maintenant visiter ce qui se trouve à proximité de Riga, mais ce sera pour mon prochain billet.

Tag(s) : #Lettonie, #Pays baltes, #capitales européeennes, #Europe