A quelques kilomètres de Tende, la vallée des merveilles, beauté naturelle et ses gravures rupestres, ses paysages, son histoire s'offre aux randonneurs,
La roche fut gravée en plein air, il y a plus de 4000 ans !!!!!


 

LES   G R AV U R ES   R U P E S T R E S

Les gravures, connues de tout temps, ont été systématiquement étudiées par Clarence Bicknell qui, intellectuel averti, botaniste et passionné par ces signes gravés, a appliquédes méthodes scientifiques de classification typologique. Cette méthode fondamentale sert aujourd’hui encore de base à l’étude scientifique des gravures.

Le Mont Bego culmine à 2.872 mètres. Il est l’épicentre de la Vallée des Merveilles et constitue le plus riche ensemble de gravures rupestres à l’air libre en Europe. .

C’est en 1871 que l’on parle de gravures. Jusqu’alors, ces inscriptions dans la pierre étaient interpretées comme étant des représentations démoniaques.

Sur plus de 15 km2, sont répertoriées 40.000 gravures qui datent de 3.800 à 1.880 ans avant notre ère. Ces gravures sont divisées en 4 familles :

- les corniformes,

- les figures géométriques,

- les armes et les outils,

- les figures anthropomorphes.

Pourquoi les populations ont-elles gravé ici ? Pour être plus proches des divinités... Le Mont Bego qui signifie taureau  et représente la divinité suprême de toutes les mythologies était la montagne sacrée. Les orages dans ces vallées sont nombreux et violents, le sol,contenant beaucoup de fer, attire la foudre. Dans ce sanctuaire religieux, la foudre était un lien avec les divinités.

La majorité des gravures se trouvent sur les roches de couleur rouge, polies par les glaciers.

Dans la zone de l’Arpette, dans la Vallée des Merveilles, on découvrira : «la paroi vitrifiée», «le christ», «le chef de tribu» mais aussi les célèbres «sorciers», «grand cornu», «l’anthropomorpheaux bras en zig zag»...

4.000 ans nous contemplent !

Les figures sont de face jamais de profil. L’homme est celui qui est en contact avec le divin.

La femme n’est jamais représentée. Les symboles font essentiellement référence à l’économie agraire : les habitations, l’enclos, les points d’eau, l’arme des guerres, les attelages, la vie agraire et les travaux de la terre

 

Nous sommes partis accompagnés par un guide que nous avions réservé. C'est très important car si vous randonnez seuls, vous ne pouvez pas quitter les chemins balisés et par conséquent vous ratez les plus belles gravures. le guide connait et vous mène vers les plus jolies. Il vous raconte leur histoire ou leur légende


 

 


 


 

 





Des gravures plus récentes, datant de la 1ère moitié du XXème siècle ont été gravées par des bergers qui passaient ainsi le temps à 2400 mètres d'altitude..

 

 


 


Nous avons vu une hermine, trop rapide pour être photographiée et des chamois

 

 

 




Une belle randonnée et une très belle journée

Tag(s) : #Alpes Maritimes